E-id, surveillance totale, la Suisse bonne élève


Le capitalisme s’effondre, allant vers une robotisation totale, le modèle du plein emploi et de la consommation est déjà oublié pour ceux qui fabriquent notre avenir radieux, sans nous demander notre avis.

Mais le capitalisme ne s’arrêtera pas pour autant, quand il a épuisé une ressource, il s’attaque à la suivante. Et la prochaine ressource c’est notre épargne et nos biens immobiliers : voilà pourquoi ce système s’approche toujours plus d’une surveillance totale : pour nous piller jusqu’au dernier sou. L’E-id n’est qu’un des instruments de ce système. Couplé avec l’argent dématérialisé, la future puce RFID ou quelque chose de similaire, la dictature écologique qui nous rackette au nom du climat, etc,..  Nous ne pourrons plus rien cacher, plus rien garder pour nous.

Quant aux fournisseurs de E-Id , pour l’instant il y en a plein, toutes ces organisations se bagarrent pour avoir la première place et devenir le maître de ce qu’ils appellent la « Gouvernance numérique ». Celui qui anticipe le mieux, met le plus d’argent et le plus de lobbyisme gagnera le droit de nous controller. Un organisation en particulier sors du lot : ID 2020. Qui fiance et soutient:  Bill Gates, les Rockefeller, le WEF, la GAVI. Complotisme ! J’arrête là.

Le rôle de la Suisse :
Une poignée de politiciens et fonctionnaires sont en extase devant les diverses instances internationales et veulent placer la Suisse à la pointe du progrès sans se demander si ce progrès est vraiment souhaitable.  Bien sûr, ils s’imaginent aussi, en prenant les devants, faire en sorte que la Suisse tire son épingle du jeu, car ils ont bien compris qu’il y a des enjeux stratégiques derrière tout cela. Sur ce sujet il est intéressant de lire ces deux documents. Tirés du site admin.ch

La suisse dans le monde en 2028

stratégie politique extérieure 2020-2023

En particulier les chapitres sur le numérique. Il n’est pas mentionné l’E-Id mais ça donne une très bonne idée de l’agenda qu’on nous prépare en terme de « Gouvernance numérique ».

Un extrait :

La Suisse se profile dans les efforts internationaux visant à assurer la gouvernance numérique. Elle poursuit le développement de sa politique numérique extérieure et positionne Genève comme un pôle du débat global en matière de numérisation et d’avancées technologiques. Dans sa politique numérique extérieure, elle s’engage pour l’intégration de tous les acteurs concernés. Elle contribue à l’élaboration de nouvelles solutions et poursuit l’objectif d’un espace numérique ouvert et sécurisé, fondé sur le droit international et centré sur l’être humain et ses besoins.

Personne ne lira cet article mais bon ça m’aura occupé 30 minutes, pas le temps de faire plus, merci.

Affiche-covid


Je laisse encore cette affiche quelques temps, avant de supprimer ce site. J’ai plus envie de perdre mon temps à faire des choses qui n’intéressent personne.

Affiche momentanément retirée suite à une dénonciation et pour droits. ( le logo de la confédération )